Türk Özel Sektörü Derneği-TÖSED'in 16 Mart 2012 tarihinde Cercle Gaulois'da düzenlediği ve Başbakan Yardımcısı Laurette Onkelinx'in onur konuğu olarak katıldığı toplantıda yapılan konuşma

İsmail Hakkı MUSA 16.03.2012

Discours de S.E.M. İsmail Hakkı MUSA, Ambassadeur de Turquie, au dîner organisé par TÖSED

(Vendredi le 16 mars 2012, à 19.00 H.)



Madame la Vice-Première Ministre,
Madame la Sénatrice,
Monsieur le Ministre,
Mesdames,
Messieurs,



C’est au moment d’un triste chapitre de l’histoire de la Belgique que nous nous réunissons ce soir. En effet en ce jour de deuil national en Belgique nos pensées irons aux 28 personnes, 22 enfants et 6 adultes, qui ont perdus la vie dans le terrible accident de car survenu en Suisse. Nos pensées vont bien entendu aussi aux 24 blessés dans cet accident ainsi qu’à tous les proches de ces victimes.

S.E.M. Recep Tayyip ERDOGAN, Premier Ministre de la République de Turquie ainsi que S.E.M. Ahmet DAVUTOGLU, Ministre des Affaires Etrangères ont tout de suite envoyé un message de condoléances et s’associent à la douleur du peuple belge.

Dans ce contexte, en solidarité avec la Belgique, notre drapeau était en berne aujourd’hui dans nos représentations diplomatiques et consulaires.

Une telle douleur, pour laquelle il n’y a pas de mots de consolation, n’a pas de nationalité et toute la communauté turque de Belgique s’associe à moi pour présenter aux familles et proches des victimes et au peuple belge ses plus sincères condoléances.

En ce qui nous concerne, nous sommes d’autant plus tristes et émus, que 12 de nos soldats en mission en Afghanistan, viennent de perdre la vie suite à un accident d’hélicoptère survenu le 16 mars dernier.

Monsieur le Président,

Je sais, qu’après la réorganisation des cadres de votre association, vous aviez prévu pour la réunion de ce soir un échange de vue pour promouvoir les relations et les échanges entre les hommes d’affaires turcs et belges Il est tout à votre honneur, contenu de la triste actualité, de nous inviter à observer une minute de silence en mémoire des enfants et soldats disparus dans ces deux tragédies qui ont endeuillé nos pays respectifs. Sachez que j’y suis bien sensible et je vous en remercie.

Madame la Vice-Première Ministre,
Mesdames et Messieurs,

J’avais prévu de prononcer un discours autrement plus détaillé et plus long. Toutefois compte tenu des circonstances actuelles, je m’efforcerai d’en partager avec vous certains traits principaux.

Ainsi qu’il est à votre connaissance, nos pays entretiennent des relations diplomatiques depuis 1848, et nos relations n’ont cessé de se développer depuis dans tous les domaines : politique, économique, commercial, culturel. Notre histoire commune a fait de nos pays non seulement des amis mais aussi des alliés. Nos pays ont des approches communes en ce qui concerne les grandes questions internationales.

Une dimension supplémentaire et plus récente dans nos relations bilatérales est acquise avec la migration des travailleurs turcs en Belgique dans les années 60.

Je constate avec beaucoup de satisfaction, que cette communauté qui compte environ 220.000 personnes selon les travaux finalisés par les chercheurs de l’Université KUL, est relativement bien intégrée en Belgique. Et je me permets de vous remercier humblement pour l’accueil de qualité que la Belgique a bien voulu accorder à cette communauté.

L’histoire de nos relations avec l’Europe d’une manière générale, a été aussi celle de nos relations avec l’Union Européenne. Nous sommes bien sensibles au soutien régulier que les gouvernements belges successifs ont accordé à notre démarche européenne.

Toutefois, ainsi que vous en êtes bien informés, nous traversons une période de stagnation dans le processus avec l’U.E.. En effet ce processus de négociation commencée fin 2004 est arrêté pour des raisons qui sont tout à fait exogènes aux relations euro-turques. Nous souhaitons que la situation soit débloquée dans les meilleurs délais et le concours de nos amis belges à cet égard serait bienvenu.

Pour notre pays, le processus européen a toujours été plus qu’un processus technique. En dépit du fait que les négociations n’avancent pas depuis trois présidences successives, nous ne cessons de poursuivre nos efforts en vue de satisfaire aux critères d’adhésion, à la fois économiques et politiques.

Même si notre pays n’est pas encore membre à part entière de l’U.E., il convient de remarquer que le processus d’adhésion a permis de transformer notre pays d’une manière profonde, dans le domaine économique, politique et social. Des réformes d’une large envergure ont été réalisées quasiment en une décennie. Nous les poursuivons pour le bien-être de notre population.

Nos économies sont intégrées dans une large mesure. L’instauration de l’Union douanière entre la Turquie et l’U.E. en 1996 a contribué considérablement à ce processus. Tout en nous efforçons à satisfaire les critères européens, nous avons pu consolider notre économie. Si bien que dans le contexte actuel de la crise qui sévit dans la plupart des pays membres de l’U.E., notre pays reste parmi ces quelques pays européens qui respectent encore les critères économiques de Maastricht : la dette souveraine est de 37% du PIB, le déficit budgétaire est de 1,7%. Quant au taux d’inflation il est de l’ordre de 5%. Et toujours dans ce contexte général de crise, le taux de croissance révisé à la baisse de moitié, serait de 5% pour l’année 2012.

Je pense que ces quelques chiffres de l’ordre macroéconomiques donnent une idée des opportunités des affaires en Turquie. C’est la raison pour laquelle il conviendrait d’œuvrer pour l’épanouissement encore davantage de nos échanges et des flux d’investissements directs.

Nous savons que des liens variés existent entre les représentants de nos mondes d’affaires. Les ONG comme TÖSED, contribuent, en organisant des manifestations comme celle de cette soirée, au développement de ces liens.

Toutefois, il existe des opportunités que nos hommes d’affaires pourraient saisir d’ici la fin de l’année 2012. En effet, le Prince Philippe, accompagné d’une délégation d’hommes d’affaires d’environ 300 personnes visitera notre pays entre les 15 et 19 octobre prochains. Je pense que les entrepreneurs membres de TÖSED saisiront cette opportunité.

Tout en espérant vous retrouver à d’autres occasions, je vous remercie de votre attention.



Pazartesi - Cuma

09:00 - 13:00 / 14:00 - 18:00

Vize başvuruları için Başkonsolosluğun irtibat numarası +32 (2) 548 93 40